Pendant la grève, réenchantons nos vies !1 min

Cette grève s’annonce énorme. Et nous avons tous intérêt à ce qu’elle fasse plier le gouvernement pour ne pas finir plus pauvre qu’au départ. Une grève, massive et reconductible, c’est aussi notre quotidien qui est totalement chamboulé. Nos vies professionnelles et personnelles vont forcément être bousculées, qu’on soit gréviste ou non. On peut le subir. Mais on peut surtout en profiter pour vivre autrement, faire de ces prochains jours un terrain de jeux, de rencontres, d’amour. Transformer le quotidien banal en actes de solidarité, se remettre à parler avec les gens qu’on ne fait que croiser dans les gares…

 

Tout reste à écrire. Tout reste à faire. Mais voici déjà quelques pistes pour que ce mouvement dépasse le simple cadre de la grève et des manif, pour tenter de changer nos vies et de faire durer le mouvement :

 

– organiser des garderies dans les gares avec les cheminots
– Mettre un stand de café dans les gares le matin fait par des usagers pour les usagers pour discuter
– Faire des concerts gratuits et surprises
– Organiser une cantine en mode nuit debout
– Faire un pique nique sur les rails
– faire des ateliers de défense numérique dans les gares
– Faire des petits blocages partout comme au début des GJ pour déstabiliser le pouvoir dans sa gestion de crise
– introduire des bugs dans la matrice, perturber le fonctionnement normal du trafic et des échanges (de flux, de marchandises, de personnes).

 

Ce n’est qu’une toute petite liste qui ne demande qu’à être complétée, et surtout, mise en pratique. Et cela peut commencer dans les prochaines heures !