Début de Zone autonome en plein Seattle2 min

Une zone autonome de 6 blocs a été établie à Capitol Hill en vue d’organiser la lutte contre le racisme et les violences policières. Une sacrée faille dans le récit du rêve américain s’est ouverte depuis la mort de George Floyd et ne cesse de s’agrandir. Le cauchemar pour les institutions dominantes est en train de se transformer en début de rêve pour le camp de l’émancipation et de la justice sociale. Cette nouvelle faisant écho à la décision de la ville de Minneapolis de démanteler sa police.
You are entering Free Capitol Hill
Les manifestants se sont emparés hier d’une zone assez grande en plein Seattle, y installant des tentes pour la nourriture et les soins. Elle est murée de barricades échelonnées pour la défendre et les caméras de sécurité se font désactiver. Une réappropriation d’un large espace avec des revendications émancipatrices n’est pas sans rappeler la Commune de Paris.

“Un groupe joue un set live à une barricade, un DJ à une autre, des gens prononçant des discours, d’autres peignent les rues, un espace de deuil a été installé… une zone sans flic totale .. Je viens, wow” (@Vicky_ACAB)

“D’autres équipes que j’ai vues ont nettoyé les ordures, installé une cabine médicale et veillé à ce que l’intérieur du poste de police soit correctement compris comme un piège” (@anarchomastia)

Depuis plusieurs jours on voit se dérouler des affrontements à Seattle avec des premières lignes présentes, utilisant des parapluies pour se défendre un peu comme à Hong Kong. Le poste de police a même été abandonné et une pancarte « les lâches se cachent derrière leurs armes » est posée devant.

Vive la Commune ! Solidarité internationale !

Pour plus d’infos et de photos sur ce qu’il se passe là bas (en anglais) : https://www.capitolhillseattle.com/2020/06/welcome-to-free-capitol-hill-capitol-hill-autonomous-zone-forms-around-emptied-east-precinct/