Facebook supprime des centaines de profils de skin… anti racistes !2 min

Boulette des équipes facebook ne connaissant pas le milieu Skinheads ou véritable stratégie de censure du mouvement anti raciste ?

Depuis 48 heures, des centaines (peut être même milliers) de profils perso ont été désactivé par Facebook. Vous trouverez plus bas de nombreuses captures d’écran de témoignages de personnes bannies de facebook depuis deux jours. Sans le moindre avertissement, sans la moindre explication. Les personnes voulant se connecter voient toutes le même messages : “Votre compte a été désactivé car il ne respecte pas les Standards de la communauté”.

Sauf que ces centaines de profils appartiennent pour la majorité à la culture Skinheads, tendance Sharp. A savoir : Skinheads Against Racial Prejudice. Donc : Skinheads anti racistes ! Certains n’ont même aucun lien avec la politique, et ne sont que sur des groupes et pages de culture musicale Skinhead.

 

Plus de 100 profils ont été supprimé en Angleterre, et cela semble tout aussi important en France, au Portugal, au Mexique ou même en Malaisie. Et tous ont été bannis lors de ces 48 dernières heures !

Aucun n’a pour le moment reçu d’explication de Facebook en dehors de ce message “type”.

A l’heure actuelle, deux hypothèses :
Cette offensive se fait dans la continuité des annonces de Facebook de lutter…. contre l’extrême droite américaine ! Facebook a en effet annoncé avoir supprimé plus de 200 profils de suprémacistes se faisant passer pour des Antifa dans l’objectif de discréditer le mouvement avec des appels à la violence et à la guerre civile. Si c’est le cas, cela veut dire que Facebook n’est pas en mesure de distinguer la pluralité et complexité des contres cultures et des groupes affinitaires. Et que, pour faire simple : “un crane rasé qui poste des messages anti raciste… C’est forcément un nazi qui se fait passer pour un antifa”. Si c’est ce qu’il se passe actuellement chez Facebook, c’est très grave.

Mais l’autre option n’est pas plus reluisante : il s’agirait d’envisager le fait que ces centaines de suppressions de profils soient totalement “bien ciblées” par Facebook. Et qu’il s’agit donc bien de bannir toute un pan de la culture antifa de la planète. Ce qui irait ainsi dans la direction des récentes déclarations de Trump de considérer les antifa comme des terroristes.

Comme à chaque “épisode” de censure de Facebook, l’opacité du groupe fait qu’il est totalement impossible de connaitre les raisons de ces suppressions de profils. Mais il faut continuer à s’en alerter et à s’en indigner. Qui plus est dans une période aussi mouvementée et complexe qu’aujourd’hui. Plusieurs centaines voir milliers de personnes ont été bannies de Facebook le même jour, avec comme seul point commun d’être proches d’un mouvement culturel ouvertement anti raciste. C’est un signal fort de ce que pourrait nous réserver l’avenir. Digital comme dans la “vraie vie”.