Alexis Kohler, des porte-mallettes et des porte-conteneurs3 min

Mediapart a révélé ces derniers jours, qu’en dépit de la séparation des pouvoirs, Macron a écrit une lettre qui a permis de sauver son secrétaire général Alexis Kohler dans une enquête gênante du parquet national financier (PNF) sur de potentiels conflits d’intérêts. Rapide retour sur une affaire qui mêle porte-conteneurs et porteurs de mallettes.

Au départ était MSC : n° 2 mondial du transport maritime, société non cotée en bourse, basée à Genève (chiffre d’affaires : 26 milliards d’euros)

Fortune estimée de la famille Aponte, détentrice du capital de MSC : 8 milliards d’euros

Gianluigi Aponte, fondateur et principal actionnaire de MSC : « Mon fils Diego s’occupe des porte-conteneurs et des terminaux portuaires; mon gendre Pierfrancesco Vago, des croisières et des ferrys; ma fille Alexa, des finances; ma belle-fille Ela, de l’achat et de la vente des cargos, ainsi que des relations avec les banques. Quant à ma femme, Rafaela, elle se charge de la décoration des paquebots, tout en étant au courant de tout ce qui se passe… »

Le petit Alexis Kohler, lui, n’est que le fils de Sola Hakim, cousine germaine de Rafaela Aponte mais, il est bon à l’école et devient haut-fonctionnaire. Il alterne à des postes de la fonction publique où il est en position de mettre les moyens de l’État à disposition de MSC et fait un court passage en 2016 chez MSC en tant que directeur financier avant de s’occuper de la campagne de Macron puis d’être nommé secrétaire général de l’Elysée.

Voici par exemple ce qu’il a déclaré en 2009 au conseil d’administration de STX (chantiers navals de St Nazaire) où il siège en tant que représentant de l’état : « Tous les efforts devront être déployés pour obtenir de nouvelles commandes de MSC, sans y perdre de l’argent ». Vous avez dit conflit d’intérêt ?

S’il a fait ce qu’il semble bien avoir fait, ça s’appelle “prise illégale d’intérêts”. Cela dit, malgré le mélange des genres public/privé généralisé de la classe dirigeante, à part quelques conseillers municipaux de seconde zone, seul Balkany – la mascotte de cette bourgeoisie macroniste – a été condamné pour ce délit. Et fort heureusement pour Alexis Kohler le législateur (qui a dû se dire que ça pourrait aussi lui arriver à lui !) a limité à 5 ans la peine maximale.

Suite à l’ouverture en juin 2018 d’une enquête du PNF sur de possibles conflits d’intérêts, un rapport accablant Alexis Kohler est rendu en juin 2019. C’est alors que la plupart de ses anciens supérieurs hiérarchiques – dont Macron et Moscovici – ont écrit une lettre affirmant qu’il s’était toujours retiré des dossiers pouvant toucher MSC, ce qui a permis d’inverser les conclusions et de classer sans suite l’enquête du PNF en août 2019.

Elle est pas belle la vie de haut-fonctionnaire ?

 

Sources :

Mediapart

https://www.mediapart.fr/journal/france/230620/l-affaire-kohler-ete-classee-apres-une-lettre-d-emmanuel-macron

https://www.mediapart.fr/journal/france/240620/affaire-kohler-le-role-du-n-2-de-l-elysee-devoile-par-des-courriels-de-bercy

https://www.mediapart.fr/journal/france/230620/affaire-kohler-comment-la-police-ecrit-l-inverse-de-ce-qu-elle-avait-demontre

Wikipedia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexis_Kohler