13’12 CONTRE LES VIOLENCES POLICIÈRES2 min

Il est des projets musicaux qui marquent leur Histoire. 13’12 contre les violences policières épingle un fléau qu’on voudrait dire “de notre époque”, et qui pourtant dure depuis des générations et semble se refiler comme la peste. A l’heure où on tente de minimiser l’entendue du problème sur les télés poubelles du pouvoir, voici un morceau sans détour qui parle du vécu et d’un sentiment grandissant en France, celui d’une police qui a fait main basse sur le territoire et qui humilie, blesse, mutile ou tue au gré de ses pulsions. Et toujours, couverte par la hiérarchie…

Parce que la police tue en moyenne 18 personnes chaque année en France, majoritairement de jeunes hommes arabes ou noirs.

Parce que ça dure depuis trop longtemps et que trop peu s’en émeuvent.

Parce que l’agenda politique ne semble pas avoir pour objectif d’y mettre un terme, à l’heure où au contraire un projet de loi sur la “sécurité globale” (sic) prévoit entre autres choses d’interdire de photographier ou filmer les policiers dans l’exercice de leurs fonctions, et est en cours d’examen par l’Assemblée Nationale.

Pour que l’information circule. Pour assurer notre soutien plein et entier aux victimes et à leurs familles. Pour que ces exactions cessent. Parce que nous refusons d’être les complices silencieux de ces meurtres racistes.

Pour toutes ces raisons, nous avons choisi de parler. Ou plus exactement de rapper.

Nous sommes 33 MC’s, sur un seul morceau, tou.te.s uni.e.s derrière une même exigence de justice, derrière une seule et unique bannière sur laquelle il pourrait être inscrit: “13’12 contre les violences policières”.

L’intégralité des fonds réunis, au delà des 1000 premiers euros nécessaires à la production du CD, iront aux victimes et familles de victimes de la police : LIEN DE LA CAGNOTTE

Lien vers le morceau audio sur Bandcamp

Lien pour retrouver le morceau sur les autres plateformes habituelles : ICI

Le clip est réalisé par source-media.fr

CRÉDITS…

Crédits 12'13 contre les violences policières

Les featurings dont on se serait bien passé… Ceux que l’Histoire jugera.
Darmanin avec les violences policières, sexuelles et racistes