Gilets Jaunes – Une Stratégie pour la victoire3 min

[APPEL DE LILLE INSURGÉE]

– Au vu de notre constat, des rendez-vous déjà présent sur notre calendrier, et des propositions de l’assemblée des assemblées qui a eu lieu ce week-end à St-Nazaire, nous proposons ici une stratégie afin que la lutte des gilets jaunes se relance, continue et gagne. Cette stratégie en 7 actes commence le 20 avril et s’étend jusqu’au 11 mai. –

🔶 Le constat 🔶

Le mouvement des gilets jaunes est au départ, un mouvement de proximité. Le 17 novembre, un rond-point était occupé à quelques dizaines de kilomètres de chez soi, au maximum, peu importe où nous habitons. Pourtant, aujourd’hui, les appels à manifester sont des appels régionaux (à l’image de Lille chaque semaine) ou nationaux (à l’image de Rouen lors de l’acte 21). Ces appels, pour des raisons sans doute de fatigue, de temps, et d’argent ne mobilisent que quelques milliers de personnes. Beaucoup ne peuvent plus se permettre de faire plusieurs dizaines, voir centaines de kilomètres de route chaque samedi sans que celui-ci n’amène à la révolution. C’est pourquoi nous pensons, qu’il faut conserver des appels nationaux à Paris (une fois par mois par exemple) mais que, en dehors de ce temps, nous devons décentraliser nos manifestations et nos actions.

🔶 Stratégie en 7 actes 🔶

Acte 1 : Samedi 20 avril, maintenir la pression à Paris avec l’ Acte 23 : Paris Ultimatum Et Révolte Du Peuple !

Acte 2 : Samedi 27 avril, décentralisation des manifestations.
– Nous proposons qu’il y ait plusieurs gros appels, dans des villes stratégiques de chaque région.
– Dans les hauts de France, cela se traduirait par de gros appels à Dunkerque, Béthune, Douai, Cambrai par exemple. (Pas forcément de manifestation à Lille)
A noté : Une marche nocturne est déjà prévu à Cambrai la veille au soir – Marche Nocturne Cambrai

Acte 3 : Mercredi 1er Mai – Acte Ultime : Paris, capitale de l’émeute – Le but est de faire une convergence entre les chasubles rouges, les gilets jaunes et les k-ways noirs et ainsi mettre un gros coup de pression sur la capitale et sur le pouvoir.

Acte 4 : A partir du 1er Mai – Semaine jaune d’action. Sous propositions de l’assemblée des assemblées, une semaine jaune d’action s’organise du 1er au 8 mai (et après ?). L’appel à cette semaine jaune doit, selon nous, se traduire par un retour massif sur les rond-points, sur les blocages. Nous devons retrouver la force qui nous avait fait bloquer le pays le 17 novembre. Laissons place aux initiatives. Tu veux bloquer le rond-point en bas de chez toi ? Contact tes potes, partage l’info sur les groupes Facebook et go !

Acte 5 : Samedi 4 mai, pour l’acte 25, décentralisons au MAXIMUM les manifestations. Quitte à ce qu’il n’y ai personne sur les grosses villes. Peut importe, le mouvement n’est pas parti d’ici.
Dans la région, le samedi 4 mai, organisons des grosses manifestations à Dunkerque, Cambrai, Béthune, Douai, Valencienne, Boulogne sur mer, Arras etc.
Le but est ici de remobiliser les personnes qui ont pu quitter le mouvement et de ne pas avoir à se déplacer pour manifester.

Acte 6 : Jeudi 9 mai – convergence (nécessaire) avec l’appel unitaire de tous les syndicats de la fonction publique. Actions de blocage et manifestations sont prévu.

Acte 7 : Samedi 11 mai, victoire. Par tous les moyens nécessaires. Car 6 mois de luttes ne peuvent être aussi peu considéré par le pouvoir.

Si cela ne suffit pas, nous vous laissons écrire la suite.

Vous l’aurez compris, après plus d’une vingtaine d’acte, Nous entrons dans un nouveau volet de ce mouvement. Celui du printemps.

Ahou !