Loi séparatisme : le vrai séparatisme est celui des riches4 min

Au pays où on flashballe ceux qui réclament la devise “liberté égalité fraternité” une loi entend faire face « à ce qui malmène la cohésion nationale et la fraternité […] et bafoue les exigences minimales de vie en société et conforter les principes républicains »

Cohésion, fraternité, exigence de vie en société, principes républicains… La belle blague ! On pourrait en rire si derrière ces faux principes ne régnait pas l’horreur d’une situation qui vire à la surveillance de masse, au racisme d’état décomplexé, au fichage et à l’avènement d’un état policier.

Macron s’est employé méthodiquement à défoncer chaque petite brique de bien commun depuis qu’il est au pouvoir, à anéantir ce qui est utile à tout le monde, comme l’hôpital et a fait tout ce qui permettait de précariser les emplois. Comment croire une seule seconde que tout cela était dans l’intérêt de “la cohésion nationale et la fraternité” comme prétend le rappeler cette loi ? Le résultat du macronisme n’est que l’extension de l’atomisation des individus.

Il aura suffi d’une succession de sinistres de l’intérieur toujours plus fachos les uns que les autres et l’abjecte instrumentalisation d’un attentat sur un prof pour qu’enfin un gouvernement arrive à ses fins les plus crapuleuses : faire oublier un instant que sa politique est un désastre social, économique et affectif. Que sa théorie du ruissellement est une liquidation en règle de tous les pauvres de France qui n’en boiront pas une seule goutte.

Ceux qui nous pondent aujourd’hui une loi contre le séparatisme sont en vérité ceux qui sont le plus séparés des autres. Ils nous pointent du doigt en criant “séparatistes !” comme jadis ils auraient crié “anarchistes !” alors qu’en même temps ce sont eux qui sont en train de se barrer loin du monde en emportant la caisse sous le bras.

Ils voient la haine chez les autres mais sont bien souvent ceux qui en ont le plus pour tout le monde.

Regardez un spécimen comme Zemmour qui s’emploie toute la journée sur une télé poubelle à raconter sa panique de bourgeois dépassé par un monde qui l’ignore royalement et fait sa vie sans lui.

Le peuple pourrait bien demain, faire sa vie sans eux, les “puissants”, ceux d’en haut. Leur faire une révolution, les dégager pour de bon et mettre la France en autogestion. Ils le savent et c’est en cela qu’ils ont besoin de nous designer comme des séparatistes. Pour nous jeter en premier à la figure le tort de ce qu’ils sont en train de faire eux mêmes.

Les histoires d’islam radical ne sont dans tout cela que des épouvantails et des amalgames racistes hérités du colonialisme pour faire avaler un package sécuritaire à une population meurtrie par les attentats et prête à se raccrocher au premier escroc qui vend de la solution. Ces escrocs, ce sont ceux qui arrivent avec le projet de loi sur le séparatisme, renommé en “projet de loi confortant le respect des principes de la République”.

Cette loi profite d’une situation de choc (épidémie, attentats) pour imposer un grand foutoir d’articles se superposant à du droit existant. Pèle mêle nous avons un bloc de lois contre le mariage forcé ou les propos terroristes…soit, même si ça existe déjà… mais aussi contre la haine en ligne façon grand retour de loi Avia qui ne manquera pas de mettre en taule les futurs gilets jaunes pour une photo de flic violent mise sur Twitter ou un nom d’oiseau contre un policier sur Facebook…

Cette loi, c’est la mise en scène d’une république faible contre un communautarisme fort qui serait coupable de tous les maux.

Mais la vraie communauté qui nous fait chier, ce n’est pas celle qui est liée à une religion. Le communautarisme qui nous pourrit la vie c’est celui des riches ! C’est contre leur séparatisme qu’il faut une loi car c’est ce communautarisme et son système qui tue et ravage pour se reproduire.

On tiendrait même notre article 1er : le délestage obligatoire de pognon excédentaire en vue d’une meilleure distribution générale. Sûr qu’avec les biens communs qu’on les empêcherait de vampiriser, ils l’obtiendraient leur foutue cohésion sociale. Mais qu’ils ne nous fassent pas croire que c’est ce qu’ils cherchent en nous divisant ainsi et en taillant une loi de stigmatisation qui met la liberté de pensée sous surveillance.

Alors Samedi manifestons nombreux et nombreuses contre le vrai séparatisme et exigeons la séparation de l’état et de la bourgeoisie ! 14h30 place du Châtelet pour Paris !